Accueil forums

Forum général (tout sujet)
Discussions de comptoir
Café littéraire
Le patois Ch'ti
Le Nord-Pas-de-Calais
Les mineurs et la mine
Légendes et contes
Recettes de cuisine
Histoires drôles
Demandes de traductions
Webmaster à votre écoute

Livre d'Or

Café littéraire
Sujet :ch'tchiot prince V
cartouche25/06/2011 10:10
Chaque jour j’apprenos eune séco sur l’planète, sur l’départ,sur l’voyage. Cha venot tout duchemint, au hasard des reflexions. Ch’est ainsin que, l’trosième jour, j’connus ch’drame ed’chés baobapes.
L’fos chi incore cha fut grâce à ch’mouton, car brusquemint ch’tchiot prince m’interrogea comme pris d’un doute grafe :
- Ch’est bin vrai, n’est-ce pas, qu’chés moutons ming’tent chés arbustes ?
- Ouais ch’est vrai.
- Ah ! j’sus contint.
Je n’compris pas pourquo y étot si important qu’chés moutons is ming’tent chés arbustes. Mais ch’tchiot prince ajouta :
- Par conséquent is ming’tent aussi chés baobapes ?
J’fis armarquer à ch’tchiot prince que chés baobapes n’sont pas ed’z’arbustes, mais des arpes grinds comme ed’z’églisses et que, si même y importot avec li tout un troupieau d’éléphants, ch’troupieau n’viendrot
pas à bout d’un seul baobape.
L’idée de ch’troupieau d’éléphants fit rire ch’tchiot prince :
- Y faudrot les mette les uns sur l’z’ autes…
Mais y armarqua avec sagesse :
- Chés baobapes, avant ed’grindir, cha comminche par ête tchiot.
- Ch’est exact ! mais pourquo veux-tu qu’chés moutons ming’tent chés tchiots baobapes ?
- y m’répondit : « bin ! voyons ! » comme si y s’agissot là d’eune évidence. Et y m’fallut un grind effort d’intelligence pour comprinde à mi seu ch’problèime.
Et in effet, sur l’planète de ch’tchiot prince, y avot comme sur toutes chés planètes, des bonnes hierpes et des mauvaisses graines des mauvaisses
hierpes. mais chés graines sont invisipes. alles dortent dins l’secret de l’tierre jusqu’à qu’y prenne el’fantaisie à l’eune d’intre elles ed’se réveiller. Alors al s’étire, et pousse d’abord timidemint vers el’solèle eune ravissante tchiote brindile inoffinsife. Si y s’agit d’eune brindile ed’radis ou ed’rosier, in peut l’laicher pousser comme al veut. Mais si y s’agit d’eune mauvaise plante,y faut arracher l’plante aussitôt, dès qu’in a su l’arconnaite.Or y avot des graines terripes sur l’planète de ch’tchiot prince…ch’étot des graines ed’baobapes.
L’sol de l’planète in étot infesté. Or un baobape, si in s’y prind trop tard, in n’peut jamais pus s’in débarrasser. Y incompe tout l’planète. y l’perfore ed’ses rachines. Et si l’planète al est trop tchiote, et si les baobapes sont trop nombreux, y l’ font éclater.
« Ch’est eune question ed’discipline, m’disot pus tard ch’tchiot prince. Quand in a terminé s’tolette du matin, y faut faire soignesemint l’tolette de l’planète.
y faut s’astreinte régulièremint à arracher chés baobapes dès qu’in les distingue d’avec chés rosiers auxquels y arsonn’tent gramint quand y sont très jonnes.
Ch’est un ouvrache très innuyeux, mais très facile »
Et un jour, y m’conseilla ed’m’appliquer à réussir un bieau dessin, pour bin faire rintrer cha dins l’tiête ed’z’infants ed’ chez mi. « si y voyag’tent un jour,m’disot-y, cha pourrot leur servir. Y est quequ’fos sans inconvénient d’armette à pus tard s’n’ouvrache. Mais si y s’agit ed’chés baobapes, ch’est toudis eune
catastrophe. j’ai connu eune planète, habitée par un fate. Y avot négligé tros arbustes… »
Et, sur chés indications de ch’tchiot prince, j’ai dessiné ch’te planète là. j’n’ai pas gramint querre prinde l’ ton d’un moralisse. Mais l’danger ed’chés baobapes y est si peu connu, et les risques courus par ch’ti qui s’égarerot dins un astéroïte sont si considérapes, que, pour eune fos, j’fais exception à m’réserfe. j’dis :
« Infants ! faites attintion à chés baobapes ! »
Ch’est pour avertir m’z’ amis d’un danger qu’y frôlotent ed’puis longtimps, comme mi même, sans l’connaite, que j’ai tant ouvrer sur ch’dessin là. l’leçon que j’donnos in valot la peine. vous vous deminderez peut ête :
« Pourquo y a pas, dins ch’liffe, d’aute dessins aussi grindiosses que ch’dessin des baobapes ? l’répose al est bin simpe : j’ai essayé mais j’ai pas pu réussir.
Quand j’ai dessiné chés baobapes j’ai été animé par l’sintimint ed’l’urgence.
annesophie26/06/2011 10:01
Merci Cartouche j'va l'faire lire à mes tiots peut ête qu'is vont ête comme leu Manman avoir quer l'tiot prince in patois cholaille
lilichti26/06/2011 22:31
ch'est vrai,ynn'da des graines eud"baobaps,in va tous s'y mette

Retour au forum

Utilisateur

Mot de passe


S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Google

Connaissez-vous
ce mot ?
en ch'ti:rapager
français:calmer
genre:v.
Accéder au glossaire