Accueil forums

Forum général (tout sujet)
Discussions de comptoir
Café littéraire
Le patois Ch'ti
Le Nord-Pas-de-Calais
Les mineurs et la mine
Légendes et contes
Recettes de cuisine
Histoires drôles
Demandes de traductions
Webmaster à votre écoute

Livre d'Or

Café littéraire
Sujet :ch'tchiot prince II
cartouche12/06/2011 08:59
CHAPITRE 2

J’ai ainsi vécu seu, sans personne avec qui parler véritablemint, Jusqu’à eune panne dins l’désert du Sahara, y a six ans. Eune séquo s’étot cassé dins ch’moteur.
Et comme j’n’avos avec mi ni mécanicien, ni passager, je m’préparos à essayer ed’réussir, tout seu, eune réparation difficile. Ch’étot pour mi eune question d’vie ou d’mort. J’avos à peine ed’d’ieau à boire pour huit jours.
El premier soir je m’sus donc indormi sus l’sape a mille milles ed’toute tierre habitée. J’étos bin pus isolé qu’un naufragé sus un radeau au mitan ed’l’océan.
Alors vous imaginez m’surprisse, au lever de ch’jour, quand eune drôle ed’vox m’a revellé. Alle disot : s’il vous plaît…dessine-me un mouton !
Hein !
Dessine-me un mouton…
J’ai sauté sus mes pids comme si j’avos été frappé par el foude. J’ai bin frotté mes yux. J’ai bin ravisé. Et j’ai vu un tchiot bonhomme tout à fait extraordinaire qui m’considérot grav’mint.
Vla el meilleux portrait que, pus tard, j’ai réussi à faire ed’li:

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Mais min dessin, bin sûr, est gramint moins ravissant que ch’modèle. Ch’est pas de m’faute. J’avos été découragé dins m’carrière ed’peinte par chés grindes personnes, à l’ache ed’six ans, et j’n’avos rin appris à dessiner, sauf les boas framés et les boas ouverts.
J’ravisos donc ch’t’apparition avec des yux tous ronds d’étonnemint. N’oubliez pas que je m’trouvos à mille milles ed’toute régions habitées. Quand j’réussis enfin à parler,j’y’dis :
- Mais quo qu’te fais là ?
Et y m’répéta alors, tout duchemint, comme eune séquo très sérieusse :
- S’il vous plaît… dessine-me un mouton…
Quand ech’mystère est trop impressionnant, in ose pas désobéir.
Aussi apsurte que cha sanne à mille milles ed’tous les indrots habités et In danger ed’mort, j’sortis de m’poque eune feulle ed’papier et un stylographe.
Mais je m’rappelos alors que j’avos surtout étudié l’géographie, l’histoire, l’calcul et l’grammaire et j’dis à ch’tchiot bonhomme(avec un peu ed’mauvaisse humeur)que je n’savos pas dessiner. Y m’répondit :
- Cha n’fait rin. Dessine-me un mouton.
Comme j’n’avos jamais dessiné ed’ mouton j’arfis, pour li, l’un des deux seuls dessins dont j’étos capape. Ch’ti du boa framé. Et j’fus stupéfait d’intinde ch’tchiot bonhomme m’réponde
- Non ! non !je n’veux pas d’un éléphant ch’est très incombrant.
Chez mi ch’est tout tchiot. J’ai besoin d’un mouton. Dessine-me un mouton
Alors j’ai dessiné :

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Y ravisa attintivemint, pis :
- Non ! ch’ti là y est déjà très malate. Fais-in un aute.
Je dessinos :

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


Min ami sourit gintimint, avec indulgince :
- Te vos bin….ch’est pas un mouton, ch’est un bélier. Y a des cornes…
J’arfis donc incore min dessin :

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


Mais y fut arfusé, comme chés précédents :
- Ch’ti là est trop viux. J’veux un mouton qui vife longtimps.
Alors faute ed’patience, comme j’avos hâte ed’commincher l’démontache
Ed’min moteur,j’griffonnos ch’dessin chi :

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Et j’lanços :
- Cha ch’est l’caisse. Ch’mouton qu’te veux y est d’dins. Mais, j’fus bin surpris ed’vire s’illuminer l’J’fus bin surpris ed’vire s’illuminer l’visache, ed’min jone juche :
- Ch’est tout à fait comme cha que j’le voulos ! Te cros qui faut gramint d’hierpe à ch’mouton ?
- Pourquo ?
- Pasque chez mi ch’est tout tchiot…
- Cha suffira sûremint. J’t’ai donné un tout tchiot mouton.
Y pincha s’tiête vers ch’dessin :
- Pas si tchiot qu’cha…Tiens ! y s’est indormi…
Et ch’est ainsi que j’fis l’connaissance de ch’tchiot prince.

annesophie22/06/2011 10:30
cha fait drole d'lire l'histoire in ch'ti énon ?

Retour au forum

Utilisateur

Mot de passe


S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Google

Connaissez-vous
cette histoire ?
Retenir des histoires drôles
On raconte des histoires drôles entre voisins et madame Cafougnette dit : - Mi, o'z' avez bieau faire, quand in raconte des histoires, j'arrife jama...............
Accéder à l'histoire