Accueil forums

Forum général (tout sujet)
Discussions de comptoir
Café littéraire
Le patois Ch'ti
Le Nord-Pas-de-Calais
Les mineurs et la mine
Légendes et contes
Recettes de cuisine
Histoires drôles
Demandes de traductions
Webmaster à votre écoute

Livre d'Or

Café littéraire
Sujet :pour lilichti
maceju17/01/2010 17:10
bébé a 5 ans , et ce matin la
il delaisse boudeur ses jolis soldats
la nourrice inquiète , bobo a la tête
c'est rien, vite une bise et fais moi risette ,
mais l'enfant réponds , bébé est faché
maman n'est pas v'nu s'matin l'embrasser
je ne la vois plus qu'un p'tit peu a table
tu comprends nounou c'n'est pas raisonable
et la nourice dit en le calinant , petite mère t'aime bien
seulement mon enfant
maman c'est une grande étoile
comme t'en vois la haut dans les cieux
sur la terre elle brille sans voile
pour la joie , le plaisir des yeux
le monde épris de ses tendresses
mais tu n'es pas seul dans sa vie
les p'tits enfants n'ont pas de caresses
quand leur maman sont trop jolies
bébé est tres mal
la maman est loin
et de tout le monde il refuse les soins
bois donc mon petit la potion est bonne
non je veux qu'ce soit maman qui m'la donne
au théatre l'étoile a finie de jouer
madame une dépêche c'est pour votre bébé
vite l'auto chauffeur,vite j'vous en supplie
c'est moi mon petit , ta p'tite mère chérie
les yeux de l'enfant fixe un coin troublant
dans l'délire il dit , c'est pas toi maman
MAMAN , c'est une grande étoile
je la vois la haut dans les cieux
a mes yeux plus rien ne la voile
elle m'appelle pres du bon dieu
vous êtes belle ,aussi, c'est étrange
écoutez bien s'que je vous dis
les p'tits enfants r' tournent chez les anges
quand leur maman sont trop jolie
j'sais pas si té t'rappelle tous chés paroles lilichti , mi j'l'ai fais ed' t'ête , et ptête qui in manquent
pistouille17/01/2010 17:40
Bonsoir,
C'est beau Maceju et très triste Bravo pour ce joli texte je vais le copier coller et le garder. Mais d'où vient ce texte ? est ce une chanson ?
maceju17/01/2010 17:56
bonjour bistoul , j'ai oublié ed' préciser , j'te jure que ché pas ed' mi , ouais ché in canchon tres viels , j'etos gamin , chetot cor chés 78 tours , chétot si mes souvenirs sont exactes , berthe sylva qui cantot , ché vrai qu'ché triste , j'brayos in l'ecrivant , mais ché , j'pinse in vérité , même si chés mamans sont pas des étoiles ,ché suremint possipe ed' l'acouter d'su internet , avec el musique , ché cor plus bieau , yara bin un spécialiste , d'su ech' forum qui dira si ché possipe ,
cartouche17/01/2010 18:28
Maman est une étoile
Paroles et Musique: Ferdinand-Louis Bénech, Ernest Dumont 1913
autres interprètes: Berthe Delny (1927), Anny Flore (1955)

Bébé a cinq ans et ce matin-là,
Il délaisse boudeur ses jolis soldats,
La nourrice s'inquiète "Bobo à la tête
C'est rien, vite une bise, et fais-moi risette !"
Mais l'enfant répond : "Bébé est fâché
Maman n'est pas v'nue c'matin l'embrasser,
Je ne la vois plus qu'un p'tit peu à table,
Tu comprends, Nounou, c'est pas raisonnable !"
Et la nourrice dit en le câlinant
"Petite mère t'aime bien, seulement, mon enfant,

Maman, c'est une grande étoile
Comme t'en vois là-haut dans les cieux,
Sur la terre elle brille sans voile
Pour la joie, le plaisir des yeux.
Le monde te prive de ses tendresses,
Mais tu n'es pas seul dans sa vie,
Les petits n'ont pas de caresses
Quand leurs mamans sont trop jolies"

Bébé a six ans, il entre en pension,
C'était nécessaire pour son instruction
D'voir tout ce petit monde, il est tout timide,
Puis pourtant un jour, à jouer il s'décide
Comme il est l'plus faible on l'bouscule tout l'temps,
Lui, fâché, s'écrie : "J'vais l'dire à Maman"
Un grand lui répond : "Qu'est-ce que t'imagines ?
Ta mère, on s'en moque, c'est une cabotine"
Il n'sait pas c'que c'est, mais dans ses grands yeux
Roulent de grosses larmes, puis il crie furieux

"Maman, c'est une grande étoile
Comme y en a là-haut dans les cieux,
Sur la terre, elle brille sans voile
Pour la joie, le plaisir des yeux.
Le monde me prive de ses tendresses,
Mais moi je l'aimerai toute la vie,
Je rattraperai ses caresses
Quand ma maman s'ra moins jolie !"

Bébé est très mal, la maman est loin,
Et de tout le monde, il repousse les soins.
"Bois mon tout petit, la potion est bonne !"
"J'veux qu'ça soit maman elle seule qui m'la donne !"
Au théâtre, l'étoile a fini de jouer,
"Madame une dépêche... C'est pour votre bébé"
"Vite l'auto, chauffeur, vite j'vous en supplie !"
"C'est moi, mon petit, ta p'tite mère chérie !"
Les yeux de l'enfant fixent un point troublant,
Dans l'délire il dit "C'est pas toi, maman !"

Maman, c'est une grande étoile
Je la vois là-haut dans les cieux,
A mes yeux, plus rien ne la voile,
Elle m'appelle près du bon Dieu.
Vous êtes belle aussi, c'est étrange,
Ecoutez bien ce que j'vous dis :
"Les p'tits enfants r'tournent chez les anges
Quand leurs mamans sont trop jolies."
cartouche17/01/2010 18:30
extrait a écouter sur :
***://***.lehall.com/galerie/journeefemme/images/sons/1/Delny,%20Berthe%20-%20Maman%20est%20une%20%E9toile.wma
maceju18/01/2010 16:15
bin ouais , j'savos bin qui manquot quête cosse , mais té sais cartouche , chés des souvenirs ed' pu ed' 50 ans , bin contint qu'té a artrouvés , et ta raison ché bin annie flore qui cantot et pas berthe sylva
annesophie19/01/2010 14:00
Cha alotte pas mal cha ! J'ai acouté Merci à vous z'autes
lilichti19/01/2010 18:26
MERCI maceju!ch'éto toudis des canchons bin trisses j'min raplo un peu mais j'auris dit berthe silva auchi.y avo auchi:
les yeux de maman sont des étoiles
qu'il ne faut pas faire pleurer.....
maceju20/01/2010 10:56
les yeux de maman sont des étoiles
qu'il ne faut pas faire pleurer
le moindre des pleurs mettrait- un voile
sur ce clair regard adoré
et pour conserver l'éclat de ses yeux
je serai toujours
sage je le veux
,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
alors le tendre gamin
pali , miné , par le chagrin
torturé par un mal étrange
est prêt a rejoindre les anges
a son papa fou de douleur
il dit pleur pas petit père
va que ta peine soit légère
ajoutant pendant qu'il se meurt

les yeux de maman sont des étoiles
je vais les embrasser pour toi
bin ouais y manque , mais j'ai oublié
cartouche20/01/2010 15:17
y a qu'à foque à deminder

Les yeux de maman

by Berthe Sylva

Ce soir bébé a entendu
Son papa dire tout ému
A maman dans la nuit sans voile
"Chérie, tes yeux sont des étoiles."
Et le gamin dans le dodo
Comme une berceuse légère
Fredonne en pensant à sa mère
Un refrain fait de jolis mots

Les yeux de maman sont des étoiles
Qu'il ne faut pas faire pleurer
Le moindre des pleurs mettrait un voile
Sur le clair regard adoré
Et pour conserver l'éclat de ses yeux
Je serai toujours sage, je le veux
Les yeux de maman sont des étoiles
Qui pour moi sont venues des cieux

Mais les beaux yeux se sont fermés
A la lumière désormais
Victime de la mort farouche
Maman repose sur la couche
Alors le papa en tremblant
L'amène là où elle repose
Et pour cacher l'horrible chose
Il dit doucement à l'enfant

«Les yeux de maman sont des étoiles
Qui nous ont quittés pour toujours
Elles sont là-haut, au ciel sans voile
Brillantes de tout leur amour
Allons mon p'tit gars, mon joli petiot
N'aie pas de chagrin, calme ton cœur gros
Les yeux de maman sont des étoiles
Que tu verras au ciel là-haut.»

Hélas ! Le trop tendre gamin
Pâle et miné par le chagrin
Torturé par un mal étrange
Est prêt à rejoindre les anges
A son papa fou de douleur
Il dit : «Pleure pas petit père,
Va ! Que ta peine soit légère.»
Ajoutant pendant qu'il se meurt

«Les yeux de maman sont des étoiles
Que je vais pouvoir embrasser
Elles sont là-haut, au ciel sans voile
Et d'elles, bébé languissait
Va ! Ne verse plus de larmes pour moi
Apaise ton cœur, calme ton émoi
Les yeux de maman sont des étoiles
Je vais les embrasser pour toi.»
cartouche20/01/2010 15:21
pis pour faire bonne mesure :



Pas encore de clip video pour Tino Rossi Oh ! Mon Papa...
Les membres peuvent le rajouter dans l'espace membre.
Oh ! mon papa, si beau, si doux, si généreux
Oh ! mon papa que j'aimais son sourire
Oh ! mon papa je trouvais au fond de ses yeux
Toutes les joies que les enfants désirent
Il me prenait sur ses genoux, ah ! quel bonheur
Il me parlait et m'amusait des heures
Oh ! mon papa, si beau, si doux, si merveilleux
Il comprenait la moindre de mes peines
Et il calmait mes larmes dans un seul baiser
Lui si gentil qu'il me manque aujourd'hui
Oh ! mon papa, si beau, si doux, si merveilleux
Il comprenait la moindre de mes peines
Et il calmait mes larmes dans un seul baiser
Lui si gentil qu'il me manque aujourd'hui.

Oh ! mon papa.
maceju20/01/2010 15:54
merci cartouche , j'savos qu'ech' pouvos compter d'sur ti , la cor y min manque la mitant , mais cha a arvénu au fur et a mesure que j'lijot , em copine lilichti al va ête continte aussi
el deuxième ché parel ech'connot , s'qui faudrot , ché qui arfont comme avant , arpasser tous les jours in paire ed' morcieaux , plutot que le tam tam , j'parles pour mi , mais y in faut pour tartous
lilichti20/01/2010 20:02
merci à tous les deux j'va réviser !
oh mon papa j'min rappelle auchi!
y 'n'navo un qui l'canto in étranger,mais j'sais pu!
ch'est aujourdui qu'cha t'es arrivé cartouche?
les do din l'nez,et in pluche te nous cantes
des canchons!
pistouille22/01/2010 20:13
J"EN RAJOUTE UN PEU

Berthe Sylva
LES ROSES BLANCHES
Paroles: Ch.L. Pothier, musique: Léon Raiter, 1926


C'était un gamin, un gosse de Paris, sa seule famille était sa mère
Une pauvre fille aux grands yeux flétris, par les chagrins et la misère
Elle aimait les fleurs, les roses surtout, et le cher bambin le dimanche
Lui apportait de belles roses blanches, au lieu d'acheter des joujoux
La câlinant bien tendrement, il disait en les lui donnant

"C'est aujourd'hui dimanche, tiens ma jolie maman
Voici des roses blanches, que ton coeur aime tant
Va quand je serai grand, j'achèterai au marchand
Toutes ces roses blanches, pour toi jolie maman"

Au dernier printemps, le destin brutal, vint frapper la blonde ouvrière
Elle tomba malade et pour l'hôpital, le gamin vit partir sa mère
Un matin d'avril parmi les promeneurs
N'ayant plus un sous dans sa poche
Sur un marché le pauvre mioche, furtivement vola des fleurs
La fleuriste l'ayant surpris, en baissant la tête, il lui dit

"C'est aujourd'hui dimanche et j'allais voir maman
J'ai pris ces roses blanches elle les aime tant
Sur son petit lit blanc, là-bas elle m'attend
J'ai pris ces roses blanches, pour ma jolie maman"

La marchande émue, doucement lui dit, "Emporte-les je te les donne"
Elle l'embrassa et l'enfant partit, tout rayonnant qu'on le pardonne
Puis à l'hôpital il vint en courant, pour offrir les fleurs à sa mère
Mais en le voyant, une infirmière, lui dit "Tu n'as plus de maman"
Et le gamin s'agenouillant dit, devant le petit lit blanc

"C'est aujourd'hui dimanche, tiens ma jolie maman
Voici des roses blanches, toi qui les aimais tant
Et quand tu t'en iras, au grand jardin là-bas
Toutes ces roses blanches, tu les emporteras"
lena22/01/2010 20:22
chelle là al est belle mais al est triste , chéto el canchon préférée ed min pépère Fleury
cartouche23/01/2010 09:09
bonjour mes gins , in va monter eune chorale !!
j'ai passé l'radio chés oches is sont pon touchés mais ch'radioloque i m'as dit qu'mes disques is sont usés, j'y ai répondu que j'allos mette des cassettes à l'plache, in a rigolé
maceju23/01/2010 15:20
ouais chelle la bistoul ché in des plus belles et des plus connues , avec " el temps des cerises " chelle la el première fos que j'l'ai intindu , chétot apres el libération , min père yétot pas cor rintré ed' déportation , et avec em mère , in étot a lens
mi at' plache cartouche j'mettros des C D , chés cassettes ach'teur ché démodé
lilichti30/01/2010 18:54
le temps des cerises,ch'éto l'canchon ed min papa
on z'éto aux mariaches aux communions,y n'éto pon quitte sans l'avoir canté.j'sais pon vousautes,mais mi j'ai longtim cru qu'ch'éto eune canchon d'amour,je 'n'savo nin qu'cha avo un rapport avec el'commune
myrianna31/01/2010 17:08
bin mi non pu lilli

Retour au forum

Utilisateur

Mot de passe


S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Google

Connaissez-vous
ce mot ?
en ch'ti:arfuser
français:refuser
genre:v.
Accéder au glossaire