Accueil forums

Forum général (tout sujet)
Discussions de comptoir
Café littéraire
Le patois Ch'ti
Le Nord-Pas-de-Calais
Les mineurs et la mine
Légendes et contes
Recettes de cuisine
Histoires drôles
Demandes de traductions
Webmaster à votre écoute

Livre d'Or

Légendes et contes
Sujet :Le Fantôme de Saint Omer
annesophie23/07/2009 20:50


Nous sommes en 1601 au domicile de Ricart situé au n°11 dans la rue des cuisiniers. On dit que la maison est hantée, alors Ricart décide de mettre la maison à louer. Martin Fontaine qui loue la maison ne croit pas ce qu’on raconte. Personne ne vient déranger Martin et Jeannette mais ne cela ne dure pas longtemps . Jeannette une nuit est brusquement réveillée par des bruits étranges. Immédiatement elle se cache sous son oreiller tandis qu’une force surnaturelle se met à lui tourner la tête de droite à gauche puis encore à droite ….. sans jamais l’enlever de son lit.
Le lendemain, elle va voir son patron qui se met à rire. Mais les trois jours suivants, cela se reproduit. La nuit suivante Jeannette sent une main inconnue et froide qui la tire fermement de son lit pour lui faire faire trois fois le tours de sa chambre.
Cette fois ça suffit : Martin décide d’agir. Il va se plaindre à son patron. Quand son patron entend qu’il y a un fantôme il se met à rire. Mais Martin est exigent : ou le patron se débarrasse du fantôme ou ils s’en vont. Alors ile patron décide d’appeler le curé de Sainte Aldegonde.
Le curé de Sainte Aldegonde reste avec Jeannette dans sa chambre et pose des questions au fantôme. Il apprend que le fantôme est un vieux villageois mort sans avoir été pardonné de ses péchés et que Jeannette doit faire un pèlerinage. Elle sent un poids lourd sur son dos mais en entrant dans l’église le poids disparaît. Elle a libéré le fantôme.


Retour au forum

Utilisateur

Mot de passe


S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Google

Connaissez-vous
cette histoire ?
Enterrement d'une belle-mère
Cafougnette rencontre un camarade. - Cha va, Cafougnette ? - Bof ! J'ai interré m'belle-mère el'semaine passée ! - Ah bon ! Quo qu'all' avot ? - ...............
Accéder à l'histoire